Formation « Développer un thème WordPress sur mesure »

Le champ relationnel d’ACF

Lecture : 8 minutes • 0

Le champ relationnel d’ACF est l’un des plus intéressants de l’extension. Il permet au rédacteur de choisir manuellement une liste de publications et leur ordre d’affichage, là où une WP Query est limitée par des critères.

Présentation du champ relationnel

Le champ relationnel est un champ que j’ai mis longtemps à appréhender, et c’est bien dommage car il m’est utile sur presque tous mes projets aujourd’hui.

Dans la formation développeur de thèmes je vous ai appris à créer une requête personnalisée au travers d’une WP Query. Cela permet par exemple de lister les 4 dernières publications sur la page d’accueil d’un site.

Et grâce aux nombreux critères on peut définir exactement ce que l’on veut : quel type de publication, quel ordre (ascendant ou descendant) et comment trier (par date, par ordre alphabétique, par nombre de commentaires…).

Un jour, alors que je venais de finir un site pour un client, celui-ci m’a demandé s’il pouvait sélectionner manuellement les 4 biens immobiliers qui étaient affichés sur la page d’accueil.

J’étais bien embêté car ma WP Query récupérait les 4 les plus récents. C’est alors que j’ai découvert l’utilité du champ relationnel d’ACF !

Il permet de faire une sélection manuelle de publications à afficher dans une page. Voici comment il se présente :

Interface du champ relationnel d'ACF tel qu'il apparait
Apparence du champ relationnel dans l’administration

À gauche se trouve la liste des publications disponibles, et lorsqu’on clique sur l’une d’entre-elle, elle vient s’ajouter à la sélection à droite. Il est possible de glisser-déposer les éléments de cette sélection pour définir leur ordre d’affichage.

Le champ relationnel possède également un moteur de recherche et 2 champs pour filtrer les résultats : le premier pour sélectionner le type de publication et le second pour la taxonomie.

Capture d'écran de la page d'un article avec les articles similaires listés à la fin
Les recettes similaires, sélectionnées à la main

Au niveau du template, on aura une boucle ACF qui nous permettra de récupérer les résultats, et les afficher comme on le souhaite.

On va voir 2 cas de figures : le premier, tout simple, permettra de faire un système d’articles similaires, et pour le second on verra une relation à double sens entre des agences de voyage et des destinations.

Cas n°1 : articles similaires

Dans ce premier exemple, on va faire un système d’articles similaires. Nos articles seront en réalité des recettes de cuisine. J’aurais pu créer un type de publication personnalisé juste pour ça, mais on va rester simple et utiliser les articles natifs.

Le but est de pouvoir sélectionner d’autres recettes à proposer à la fin d’un article. Si par exemple on propose un gâteau au chocolat, on choisira alors d’afficher d’autres recettes à base de chocolat.

Une WP Query aurait pu cependant faire le travail : en utilisant des taxonomies pour lister les ingrédients, on aurait pu faire une requête personnalisée pour récupérer 3 autres recettes avec l’étiquette « chocolat ».

Mais du coup on n’aurait pas le choix des recettes à afficher, ni leur ordre. Le champ relationnel va nous permettre de dépasser ces limites.

Configuration du groupe de champs

Pour commencer on va créer un nouveau groupe de champs dans lequel on va ajouter un champ relationnel avec pour slug related.

En terme d’options, on va cocher « Image à la Une » pour afficher l’image mise en avant de la recette à l’intérieur du champ, comme ça ce sera plus sympa visuellement.

La configuration du champ relationnel
Activez l’image à la Une et désactivez les types de publication et taxonomies

On verra dans le prochain cas que l’on peut filtrer sur un type de publication en particulier ainsi que sur des taxonomies. Mais pour l’instant, on va les désactiver car on n’a qu’un seul type de publications : les recettes (ou plutôt, les articles).

Il est également possible de contraindre un nombre minimum et maximum d’éléments. On va limiter à 3 recettes afin de les afficher en colonnes.

Enfin, on laisse le format de sortie en « Objet Publication » car c’est le plus simple à manipuler dans le template.

On va en profiter pour ajouter un autre champ « Temps de préparation » qui est un simple champ texte.

Conseil

ACF s’avère particulièrement utile pour des publications comme les recettes de cuisine où l’on pourrait ajouter une liste d’ingrédients via un répéteur, mais aussi des données complémentaires comme la difficulté, le temps de préparation, la cuisson…

Mais pour cet exemple on va rester simple et on ajoute un seul champ.

Pour terminer, on va assigner ce groupe de champs au type de publication Article. C’est déjà la condition par défaut dans ACF donc on n’a normalement rien besoin de toucher.


Pour en savoir plus sur les réglages du champ relationnel, référez-vous à la documentation :

Documentation du champ relationnel

Préparer les données

Maintenant, rendez-vous dans Articles > Ajouter et écrivez quelques recettes. Je crée en dernier celle du quatre-quarts au chocolat, et j’assigne des recettes similaires : cookies, brownie… mmh !

Capture d'écran de l'éditeur de WordPress, avec le champ relationnel en bas
Maintenant qu’on a écrit quelques recettes, elles apparaissent dans le relationnel

J’en profite pour saisir un temps de préparation pour chacune d’entre-elles. Tout est prêt, on va pouvoir aller s’occuper de notre template.

Afficher les données dans le modèle

Puisqu’on est resté dans les articles, c’est la page single.php que l’on va modifier, conformément au template hierarchy de WordPress.

PHP
single.php

Tout d’abord, on récupère les données de notre champ related. On est sur le même principe de boucle que pour la galerie ou le répéteur.

Dans chaque itération de la boucle, on utilise la fonction WordPress setup_postdata() qui permet d’initialiser les données. C’est grâce à elle qu’on va pouvoir utiliser the_title(), the_content()

Le saviez-vous ?

Cette fonction est également utilisée par la boucle WordPress, c’est elle qui permet d’initialiser les données pour utiliser nos templates tags.

On en profite pour afficher le temps de préparation de chaque recette, via la fonction ACF the_field().

Conseil

La fonction the_field() fonctionne même en dehors de la publication originale. Vous pouvez donc afficher des données ACF dans une WP Query par exemple.

On rajoute enfin un peu de CSS avec du flex pour établir nos 3 colonnes, et le tour est joué !

CSS
style.css

Lorsque j’affiche mon quatre quart au chocolat, je devrais voir s’afficher les recettes sélectionnées à la fin de l’article !

Capture d'écran de la page d'un article avec les recettes similaires listées à la fin
Et voilà notre sélection de recettes similaires

Le champ relationnel est donc très puissant pour créer un maillage interne fort dans votre site, ce qui a une importance capitale pour le référencement naturel, en plus de proposer des suggestions sympathiques à vos internautes.

Vous pourriez l’utiliser pour des produits similaires dans une boutique, mais WooCommerce propose déjà cette fonctionnalité.

Cas n°2 : agences de voyages et destinations

On va maintenant voir un deuxième cas parce que j’ai encore une petite subtilité à vous montrer concernant ce champ relationnel.

Imaginons que vous présentiez sur votre site d’un côté des agences de voyage, et d’un autre des destinations. Chaque élément étant un type de publication à part entière, ou CPT.

Dans la page d’une agence, on va présenter les destinations disponibles en utilisant justement un champ relationnel. Jusque là tout va bien, on sait faire.

Maintenant, ce que je veux également, c’est que dans une page destination, on puisse voir la liste des agences proposant ce pays.

On va donc devoir faire appel à une requête inversée (une reverse query) pour retrouver les agences ayant cette destination dans leur champ relationnel. Et en fait, c’est moins compliqué que ce qu’on pourrait croire !

Préparer les CPT

Pour commencer on va déclarer nos types de publication à partir du fichier functions.php :

PHP
functions.php

Suite à ça, il faut bien penser à aller dans Réglages > Permaliens et cliquer sur le bouton Enregistrer, sans rien changer, pour mettre à jour la structure des URL de WordPress.

Les deux menus Agences et Destinations devraient apparaitre dans le menu de l’admin. Vous pouvez déjà commencer par ajouter quelques destinations.

Capture d'écran
Nos 2 CPT Agences et Destinations

Pour chacune d’entre elles, un titre et une image mise en avant trouvée sur Unsplash suffiront.

On va également créer les fichiers de templates correspondants, comme single-agence.php et single-destination.php. En temps normal on devrait également créer les pages archive mais on n’en aura pas besoin dans cet exemple.

Configuration du groupe de champs

On va aller créer notre groupe de champ et, ici, pas de surprise, ce sera un simple champ relationnel avec pour slug « destinations ».

Au niveau des réglages je vais filtrer les types de publication disponibles, pour ne garder que les destinations. J’en profite pour retirer les sélecteurs de type de publication et de taxonomie.

L'interface de gestion du champ relationnel et ses réglages
On filtre cette fois les types de publication

Assignez ensuite ce groupe de champs au type de publication agence. Car le but est de choisir les destinations que proposent chaque agence.

Afficher les données sur le modèle

Pour l’affichage, on va utiliser le même code que précédemment en prenant soin de changer cette fois le slug du champ pour destinations. Le code va être placé dans le fichier single-agence.php.

PHP
single-agence.php

Voici ce que l’on devrait obtenir avec un peu de CSS :

Capture d'écran d'une page d'agence de voyage montrant les destinations disponibles grâce au champ relationnel
Notre champ relationnel affiche les voyages de l’annonce

Chaque agence affiche donc les destinations qu’elle propose grâce à notre champ relationnel.

Relation inversée

Occupons-nous maintenant de l’inverse, c’est-à-dire que lorsqu’on est sur la page single d’une destination, on veut voir quelles agences la proposent. Et cette fois on n’a pas de champ relationnel à notre disposition puisqu’il est déjà dans les pages agences.

Ce que l’on veut donc, c’est que lorsque je consulte une destination (par exemple le Japon), je veux trouver un moyen de lister les agences qui ont ce pays dans leur champ relationnel.

Pour trouver la solution il faut déjà savoir comment sont stockées les données d’ACF dans la base :

Capture d'écran de la base de données de notre site
Les données du relationnel sont sérialisées

La donnée d’un champ porte son slug, dans ce cas « destinations », et elle est stockée dans la table wp_postmeta. Dans cet exemple on peut voir qu’on a une donnée sérialisée, c’est-à-dire qu’elle a été transformée lors du stockage.

On est face à un tableau de données PHP et ce qu’on lit, c’est sa représentation en base de données. a:4 par exemple indique que c’est un tableau avec 4 entrées et s:3 une chaine (string) de 3 caractères. WordPress désérialise automatiquement les données de la base lorsqu’il les récupère. Ce qu’il faut remarquer ici c’est qu’on a un tableau qui stocke les 4 identifiants des voyages proposés par l’agence.

Si tout ça est un peu nébuleux pour vous, je parle de WordPress et la structure des données dans un cours dédié.

Mais revenons-en à notre problème : il va falloir créer une requête pour trouver dans quelles agences cette destination est listée au travers du champ relationnel.

Une requête SQL ? Eh bien non ! En fait on va utiliser la puissance de la WP Query pour trouver nos données ! Cette fois le code est à insérer dans single-destination.php.

PHP
single-destination.php

Voici comment interpréter notre WP Query :

  • On cherche des publications dont le type est agence ;
  • Qui possèdent une metadonnée « destinations » (notre champ ACF) ;
  • Celle-ci doit contenir l’ID de la destination dans sa donnée sérialisée.

Petite subtilité : la valeur recherchée dans la chaine est par exemple "170" avec les guillemets, pour éviter de trouver par erreur 170 dans un ID plus grand (par exemple 2170).

Ensuite on itère sur les résultats comme dans une WP Query classique :

La page montre une destination et les agences de voyage rattachées
La relation inverse permet de voir les agences proposant cette destination

Les logos des agences proposant cette destination devraient bien apparaître !

Ce besoin est tellement fréquent qu’un article lui est dédié dans la documentation ACF.

Cet exemple montre par contre ses limites si vous voulez mettre un prix pour chaque voyage. Le prix sera différent pour chaque agence. Du coup il faudrait faire autrement, par exemple avec un répéteur dans lequel on mettrait le champ Objet article et un champ prix.


Le champ relationnel trouve son utilité dans de nombreuses situations et permet plus de contrôle par rapport à une WP Query classique, vous savez maintenant en tirer pleinement parti.

0

Questions, réponses et commentaires

Laisser un commentaire